Après avoir obtenu sa licence en psychologie, Stéphanie Heiz-Ledesma a obtenu son diplôme en criminologie et en sexologie clinique. Elle a ainsi travaillé, de 2004 à 2017 au sein des Hôpitaux genevois universitaires en tant que psychologue-psychothérapeute en médecine pénitentiaire. Elle s’est également formée en systémique, en EMDR et dans l’évaluation et la prise en charge des personnes souffrant de TDA-H. 

 

Parallèlement à cette activité de clinicienne, Madame Heiz-Ledesma a activement participé à la création de la Commission nationale de prévention de la torture (CNPT) dans laquelle elle a œuvré en tant qu’experte auprès de la Confédération, de 2010 à 2016.

 

Madame Heiz-Ledesma apporte également un soutien psychologique d’urgence, sur mandat de la Police genevoise, aux personnes victimes. Dans le cadre de cette activité, elle fait partie du Comité exécutif de la cellule AGEPSY-Police. Formée en tant que Cheffe d’intervention, elle peut également intervenir au sein de l’Etat-major Police, afin de coordonner les opérations de secours lors d’évènements catastrophiques majeurs. 

 

Finalement, Madame Heiz-Ledesma réalise en parallèle des expertises pour la justice civile en tant que psychologue légale.